Dureté


Dans le secteur des revêtements, la notion de dureté fait généralement référence à la résistance des revêtements aux rayures ou au striage. L’association au terme de dureté, bien qu’elle ne soit pas tout à fait correcte d’un point de vue physique, est pourtant bien établie et reconnue dans le secteur. Il s’agit en principe de la capacité des revêtements à résister dans leur forme aux influences mécaniques en mouvement, de façon à ce que ces influences laissent un minimum de traces sur le revêtement.

Exemples de produits:

Duromètre selon Wolff-Wilborn, Modèle 293

Le procédé à la mine de crayon (Bleistiftverfahren) fait partie du groupe des essais permettant de déterminer la résistance au striage. Il s’agit d’une méthode simple et rapide permettant de contrôler la dureté d’une surface, notamment par rapport aux rayures et aux contraintes exercées par les objets aux bords tranchants. La possibilité de réaliser cette mesure rapidement permet de procéder à cet essai en cours de production, p. ex. lors de revêtements de bandes.

TESTEUR SCRATCH HARDNESS 413

Tous les procédés pouvant être mis en œuvre à l’aide du TESTEUR SCRATCH HARDNESS 413 reposent par principe sur une même méthode : l’échantillon est fixé sur un plateau tournant. L’outil de contrôle est fixé sur un bras de torsion doté d’un poids réglable, permettant ainsi de réguler la pression que l’outil exerce sur l’échantillon. La résistance de l’échantillon face à cette influence est évaluée au moyen de la rayure.

Appareil d’essai de dureté au striage LINEARTESTER 249

Le LINEARTESTER 249 est un appareil qui se pose sur un plan de travail. L’entraînement par moteur électrique permet d’assurer une avance régulière du chariot. Lors des essais de résistance au striage / aux rayures, l’outil de contrôle est abaissé ou relevé de façon automatique. Un grand nombre d‘outils de contrôle très variés est disponible. Les outils de contrôle repérés dans le tableau par un astérisque correspondant (*) sont constitués de métal dur doté en plus d’un revêtement extrêmement dur. Leur apparence « dorée » permet de détecter immédiatement toute usure éventuelle, dans la mesure où le métal dur d’une couleur nettement différente transparaît pour devenir visible à l’œil nu. Un adaptateur universel disponible en option permet, le cas échéant, d’utiliser également des outils spécifiques à l’utilisateur.