Séchage

Dans le domaine des revêtements, la capacité de séchage d’un revêtement est d’une importance capitale, que celui-ci soit appliqué manuellement ou par un processus automatique. D’une façon générale, les revêtements contenant des composants volatiles sèchent de « l’extérieur » vers « l’intérieur ». Différents degrés de séchage sont définis pour décrire la progression constatée de l’état de séchage du revêtement à contrôler. Un séchage achevé en superficie, alors que le séchage profond n’est pas encore terminé, peut permettre un léger endommagement du revêtement n’ayant pas encore fini de durcir lorsque celui-ci est soumis à des contraintes mécaniques.

 

Exemples de produits:

Four gradient, Modèle 432

Le four gradient, modèle 432, est un outil indispensable permettant d’optimiser les processus de cuisson en fonction des besoins dans l’industrie des revêtements. Il sert à évaluer le comportement à la cuisson et au séchage de vernis et de revêtements à base de poudre, de résines, de revêtements synthétiques etc. À une température de service de 30 °C à 320 °C, les vitesses de réchauffage programmable, la température et le temps de cuisson permettent de simuler les processus de production.

 

Appareil de contrôle du degré de séchage, Modèle 415

415.jpg

L’appareil de contrôle du degré de séchage, le modèle 415, sert à déterminer le degré de séchage des revêtements conformément à la norme DIN 53 150 (procédé de Bandow-Wolff modifié).

Enregistreur de séchage, Modèle 504

504.jpg L’enregistreur de séchage, le modèle 504, sert à l’enregistrement automatique du comportement de séchage des peintures et autres revêtements similaires.